Découverte de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Pour son premier projet, Sud Ensemble a décidé de s’orienter vers un pays peu connu et quelque peu délaissé par la communauté internationale.

Carte d’identité de la Papouasie-Nouvelle Guinée

Capitale : Port Moresby
Superficie : 462 840 km2
Population : 7 millions d’habitants
Monnaie : Kina (1 kina = 0,364 euro)
Langues officielles : Anglais, Pidgin et Motu
Constitution : Constitution du 16 septembre 1975
Régime : Monarchie constitutionnelle – Régime parlementaire – La PNG fait partie du Commonwealth. La reine Elisabeth II d’Angleterre, chef de l’Etat, est représentée par un gouverneur général. Le Premier ministre, issu de la majorité parlementaire, détient le pouvoir exécutif. Assemblée législative : 109 membres élus au suffrage universel pour cinq ans.
Taux d’alphabétisation (2011) : 60% (PNUD)
Indicateur de développement humain : 153e
Gouverneur général : Sir Michael Ogio

Pays fascinant, la PNG regorge de richesses à travers sa culture, son histoire et les peuples qui l’habitent, mais reste encore largement méconnu en France et en Europe et se situe en marge des initiatives de développement. La PNG fait pourtant partie des pays en développement qui ont besoin d’aide pour trouver un équilibre et c’est dans ce contexte que nous avons décidé d’agir.

Troisième plus grande île du monde après l’Australie et le Groenland, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est le royaume de la complexité. Sa diversité environnementale se reflète dans l’extrême morcellement de ses peuples, de leurs langues, coutumes et usages. Véritable kaléidoscope ethnique, mosaïque linguistique et culturelle, elle abrite plus de sept millions d’habitants répartis entre la Papouasie-Nouvelle Guinée, Etat indépendant, dans la partie est de l’île, et de l’Irian Jaya, ou Papouasie occidentale, province indonésienne, dans la partie ouest de la Nouvelle Guinée. Cette île qui autrefois ne formait qu’un seul territoire avec l’Australie est en effet aujourd’hui divisée en deux pays distincts.

Grande comme la France, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est un pays insulaire d’Océanie situé à l’est de l’Indonésie et au nord de l’Australie et fait partie de l’ensemble de la Mélanésie. Son territoire est divisé en 20 provinces réparties en quatre régions créées lors de l’indépendance du pays le 16 septembre 1975. La plus grande partie du pays est située sur l’île de Nouvelle-Guinée, où se trouve la capitale, Port Moresby, mais on compte également trois îles importantes : la Nouvelle-Irlande, la Nouvelle-Bretagne, et l’île autonome de Bougainville.

Pays mal connu, la Papouasie Nouvelle Guinée (PNG) mérite qu’on s’y intéresse. Vaste, riche en or, en argent, en cuivre, en nickel, en gaz et en pétrole, et dotée d’une agriculture importante, la PNG demeure pourtant un pays pauvre. Dotée de nombreuses ressources, leur exploitation est entravée par un terrain accidenté et le coût élevé du développement des infrastructures. Sa riche diversité (800 langues parlées environ) constitue à la fois sa force et sa faiblesse, car l’identité nationale peine à se construire. Cette complexité a souvent écarté d’elle les investisseurs internationaux à l’exception de ses proches voisins : l’Australie et dans une moindre mesure la Nouvelle-Zélande. Annoncées en 1999, les privatisations peinent à démarrer et sont controversées. L’économie du pays repose toujours sur le secteur primaire : agricole (31% du PNB, handicapé par des infrastructures routières déficientes), minier, pétrolier et gazier (10,5%) et l’agriculture reste le principal moyen de subsistance pour 85% de la population.

Ainsi, les habitants de Papouasie-Nouvelle-Guinée doivent faire face quotidiennement à de nombreuses difficultés, de l’accès aux services de santé, à l’éducation, en passant par l’accès à une eau potable et les violences quotidiennes.