Lokossa, une petite ville pleine de promesses…

Après quelques jours à Cotonou, nous sommes partis pour Lokossa avec l’équipe de l’ALPB, le Directeur Calixte et les Chargés de Projet Eric et Anselme. Un peu plus de 3 heures de voyages à travers la campagne béninoise et nous arrivons dans cette jolie ville à taille humaine, construite sur un terrain de terre rouge, propre à la région. Accueillis toujours aussi chaleureusement par l’équipe de la mairie, nous partons directement à la rencontre du Directeur du collège de Houin, pour discuter de la mise en place du projet. Monsieur Cyril AÏzonnon revient  spécialement pour nous de Porto Novo, la capitale politique du pays, où il présente les équipes de football et de handball féminin du collège au championnat de sport scolaire national .

Au moment où nous nous asseyons tous autour de la table de son salon, il se met à pleuvoir des cordes… Ici, c’est la petite saison des pluies. Dans deux mois, la grande saison va commencer. Les pluies redoubleront d’intensité. La population vit alors au rythme des inondations. L’eau investit les rues, les champs, les maisons puis redescend et la vie reprend son cours…

Ce jour là, il a plu pendant deux heures, le temps pour nous de faire connaissance avec le Directeur du collège et un instituteur d’une école voisine qui va nous aider, Guy. Ils nous apprennent que la situation est pire que ce que nous pensions…

Les élèves viennent de toute la région et le village le plus éloigné se situe à 12 km! Ce qui signifie que certains sixième, âgés de 10 ou 11 ans, font jusqu’à 24 km par jour pour se rendre aux cours qui commencent parfois à 7 heures et finissent au maximum à 19 heures… Pas étonnant que beaucoup abandonnent très vite pour rester aider leurs parents aux champs.

Le Directeur semble en tous cas rassuré de voir que le projet se concrétise et nous raconte le scepticisme de certains parents qui ne croyaient pas que les vélos allaient arriver un jour.

Nous réglons certains détails et tombons d’accord sur la nécessité d’une petite participation financière des parents pour preuve de leur engagement. Les vélos seront donc redistribués chaque année aux 6ème les plus jeunes et venant des villages les plus éloignés. Pendant les vacances scolaires, ils seront gardés à la Mairie. Il est pour le moment impossible d’identifier tous les élèves qui bénéficieront des vélos car les nouveaux inscrits en sixième n’ont pas encore tous été répartis dans les différents collège de la région. La rentrée a lieu le 3 octobre prochain et il faudra également au directeur tester la motivation de chaque élève avant de lui attribuer un vélo pour qu’il n’abandonne pas en cours d’année.

Le lendemain, nous sommes reçus par le Maire de Lokossa, Monsieur Dakpé Sossou, et ses conseillers. Il s’engage lui aussi à assurer la continuité du projet après notre départ et à faire en sorte que les vélos restent bien à l’usage des enfants les plus vulnérables.

Dernière étape de notre première visite à Lokossa, le lancement de la construction du parc à vélo. Trois entrepreneurs ont répondu à notre appel d’offres. Nous les invitons à venir découvrir le collège avec nous pour se mettre d’accord sur les détails techniques et négocier les prix. Après 5 km en taxi moto en pleine campagne, nous arrivons sur les lieux. Le collège se compose de trois bâtiments composés de 4 classes chacun, sur un seul niveau, pour un total de 514 élèves l’année dernière. Entouré de verdure, le cadre général est plutôt agréable.

Alain- Pierre, notre vice -président et par ailleurs collaborateur d’architecte prend en main la visite du futur chantier et nous signons un contrat pour lancer les travaux le plus rapidement possible.

Retour à Cotonou, la semaine va être chargée. Objectif n°1 : la commande des vélos et des équipements. Mais aussi, l’organisation d’une kermesse pour rencontrer au moins une partie des collégiens, des professeurs et des parents d’élèves…

Rencontre avec Mr Le Maire de Lokossa, à gauche, en présence du Directeur Exécutif de l’ALPB (Calixte Awodedon à droite.)

Le Collège de Houin se trouve à 5 km du centre de Lokossa en pleine campagne.

De gauche à droite: Anselme, le Chargé de projet BTP de l’ALPB, Alain-Pierre, notre Vice-Président, et deux instituteurs de la commune, discutent ensemble du futur chantier.

Les salles de classe du Collège contiennent en moyenne 50 élèves par classe.

Enfants de 6e qui jouent dans le collège lors de notre visite.

29/08/2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *